Pleins feux sur les projets: Réseau communautaire de santé et de services sociaux

Soutien et promotion de la santé mentale dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) au Québec

Élargir le programme de promotion de la santé mentale destiné à la population anglophone du Québec

QUI

Population anglophone du Québec, surtout les personnes suivantes :

  • Personnes âgées et personnel soignant
  • Enfants, jeunes et familles
  • Personnes noires, autochtones ou de couleur/groupes ethnoculturels
  • Communautés rurales et éloignées
  • Familles et personnes à faible revenu

Prestataires de services et organisations offrant des services de santé mentale à la population anglophone du Québec

QUOI

Objectifs

  • Promouvoir la santé mentale dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) vulnérables les plus durement touchées par la pandémie.
  • Renforcer et élargir le réseau de prestataires de services du CHSSN, et accroître leur capacité à adapter les ressources et les programmes.
  • Recueillir des données probantes sur les interventions efficaces pour promouvoir la santé mentale et prévenir les maladies mentales dans les CLOSM.

COMMENT

Le CHSSN appuie 46 projets communautaires dans la province :

  • en offrant une communauté de pratique, des activités de formation supplémentaires, des séances d’information, des ateliers et des conférences pour favoriser l’échange de connaissances et le soutien;
  • en adaptant les ressources, les outils et les campagnes d’information pour soutenir les populations prioritaires grâce à des programmes et des ressources fondés sur des données probantes;
  • en rassemblant des données probantes sur les interventions efficaces au moyen de la recherche participative et en documentant les pratiques prometteuses;
  • en créant et en diffusant une trousse à outils de ressources de promotion de la santé mentale.

Milieux

  • Communauté

Sites de mise en œuvre

  • 46 organisations anglophones du Québec

POURQUOI

  • Les communautés anglophones ont affiché des taux de problèmes de santé mentale plus élevés durant la pandémie.
  • On a observé une augmentation de la demande de services et de ressources en santé mentale chez les communautés anglophones durant la pandémie, surtout au sein des populations prioritaires.
  • Le coût et l’offre des services de soutien en santé mentale en anglais les rendent très difficiles d’accès pour les anglophones du Québec.

 

Dans leurs mots

« La langue est probablement l’un des aspects les plus importants de la prestation de services de santé mentale. Pouvoir communiquer ses expériences émotionnelles très personnelles et parfois douloureuses peut s’avérer très difficile dans une langue seconde.  »

Facteurs de protection clés

  • Accès aux services de santé mentale
  • Réseaux et partenariats communautaires
  • Relations de soutien au sein de la communauté
  • Équité
  • Valorisation de la diversité

Approches clés

Approches fondées sur :

    • les traumatismes
    • le respect des valeurs culturelles
    • les partenariats et les communautés de pratique
    • les données probantes